Commission de financement de l’Economie du 26 janvier 2012

La Banque de France indique que ses observations font état d’une évolution positive quoique mesurée. Elle invite les banques à plus de dynamisme pour analyser les demandes de crédit. La BCE donne de la liquidité et cela doit les inciter à donner plus de faciliter à l’accès au crédit. Le principe selon lequel les banquiers dissuadent les entreprises de présenter une demande est en cours de diminution.
Le Medef sollicite une concertation plus importante entre les acteurs et avec les experts comptables pour déterminer les besoins de communication d’informations. Le climat médiatique perturbe la confiance et il faut délivrer des messages positifs qui correspondent à la réalité. Globalement tout le monde constate un redressement qui reste impacté par un climat morose.
L’Ordre des Experts Comptables indique une nette amélioration des perpectives et des relations avec les banquiers. Nous soulignons toutefois les difficultés remontées par les confrères sur l’accès au crédit.
La DGI précise que les chiffres d’affaires déclarés sont en hausse de même que l’investissement. Les dossiers immobiliers sont plutôt toniques en nombre. Globalement pas d’inflexion constatée.
Le représentant des banques indique que l’activité est calme et que les tensions de trésorerie sont plus axées sur les plus petites entreprises. Il souligne que les entreprises doivent solliciter les banques le plus tôt possible et sur la base d’éléments tangibles et vérifiés. Les banques ont globalement prêté plus en 2011 (+6%). Il précise que les dossiers difficiles peuvent faire l’objet d’un réexamen à la demande de l’Ordre des Experts Comptables.
35 millions ont été investis en 2011 par le Fsi sur les investissements régionaux par la caisse des dépôts. Le Fsi s’ouvre au financement des petites entreprises pour la création ou le développement. Oseo a développé de manière sensible ses financements de 20 à 50 % selon les secteurs en 2011. Bonne année 2011 jusqu’en novembre et un ralentissement depuis sur l’activité transports avec un constat au rallongement des délais de paiements en contradiction avec les textes applicables. 
Il est donc constaté globalement les signes d’une amélioration de l’activité économique dans notre région.

Publicités