La protection sociale du jeune expert-comptable

Le CJEC Centre s’est réuni Jeudi 18 Septembre au sein de l’agence du GAN, partenaire du CJEC, sur le thème de « la protection sociale du jeune expert-comptable ».  Cette soirée fut l’occasion de dresser un état des lieux de la règlementation sociale,  des modifications à venir dans notre branche professionnelles et de présenter l es différents modes de protection sociale offerts aux experts-comptables, quelque soit leur mode d’exercice.
Cette soirée riche s’est  conclue  par un cocktail, permettant à toutes  et à tous, d’échanger sur le thème évoqué.
Le CJEC Centre continue d’accompagner les jeunes experts-comptables jusqu’à la fin de l’année avec des  prochaines  thématiques  telles que l’exercice du  Commissariat aux Comptes et le  développement marketing  des cabinets d’expertise-comptable.
Les dates seront  très prochainement communiquées.

CJEC

Identifier les risques pour son entreprise

GAN ASSURANCESLa plupart des sinistres entraînent l’arrêt partiel ou total de l’activité d’un atelier, d’un magasin, voire d’une branche complète ou même de toute une entreprise.
La garantie pertes d’exploitation permet de prendre en charge tout ou partie de la perte de revenu qui résulte de cet arrêt de l’activité. Cette garantie s’adresse à tous types d’entreprises, quels que soient leur taille et leur secteur d’activité. Les industriels, commerçants et artisans y ont souvent recours car leur activité nécessite beaucoup de matériel. Toutefois, certaines entreprises de services souscrivent également une garantie de pertes d’exploitation dans le cas de perte de données ou de matériel informatique.

En savoir plus

Des clients plus exigeants qui conduisent à la pluri compétence des experts-comptables

Les experts-comptables, depuis quelques années, vivent une véritable mutation de leur métier. Au chiffre, socle de leur activité, ils doivent associer des prestations complémentaires de conseil et probablement demain de services. Aujourd’hui, le client sait inspirer – par son comportement, ses attentes, ses attitudes et ses usages – ce qu’il souhaite. À nous de savoir lire ces signes et de satisfaire ses besoins. Le premier besoin du chef d’entreprise est, vis-à-vis de son expert-comptable, l’établissement et la garantie des comptes annuels s’agissant d’une obligation légale. Mais s’ajoute le conseil, qu’il s’agisse de démarches de financement, de mise en sécurité de l’entreprise et du patrimoine du dirigeant, d’optimisation de la protection sociale des salariés… Une multitude de questions posées auxquelles les réponses sont, jour après jour, rendues plus complexes par la mouvance et la multiplication des dispositions législatives et réglementaires. Un généraliste, c’est bien et nécessaire, mais si des spécialistes aux compétences spécifiques savent travailler ensemble, ce sera bien au profit du client. C’est la raison pour laquelle, Gan Assurances entend, dans ses domaines de compétence, accompagner les experts-comptables au service de leurs clients… souvent communs.

Lire la suite

La protection sociale des Travailleurs Non Salariés

Pendant très longtemps, on a considéré le statut de non-salarié peu enviable. Aujourd’hui, les choses ont changé, à tel point que l’on voit une augmentation du nombre de TNS, notamment en raison du choix des associés-gérants de SARL, qui s’orientent davantage vers un statut de TNS.
Ce changement est dû à deux facteurs :
> il est plus simple d’être TNS (Auto-Entrepreneur, Entreprise Individuelle, EURL, SARL majoritaire), parce que le statut d’entrepreneur salarié nécessite une structure juridique particulière (SARL, à condition d’être gérant minoritaire ou égalitaire, SA, SAS), qui demande la rédaction de statuts parfois complexe et la mise en place d’instance de gouvernance;
> la couverture sociale des travailleurs indépendants s’est nettement améliorée au fil des années. Le régime maladie s’est aligné sur celui des salariés en 2001. Quant aux artisans et commerçants, ils ont vu leur régime de base s’harmoniser en 1973 avec celui des salariés. Depuis, ils bénéficient également d’un régime de retraite complémentaire, ainsi que d’un régime d’indemnités journalières. Et enfin, la loi Madelin de 1994 permet aux TNS de souscrire des couvertures sociales complémentaires fiscalement déductibles.

En savoir plus : télécharger Info Experts – Mars 2012

Le point sur la réforme de la fiscalité du patrimoine

La loi de finances rectificative publiée au JO le 30 juillet 2011 a sensiblement modifié la fiscalité patrimoniale. La taxation des revenus du patrimoine n’a pas été revue, mais celle de sa détention et de sa transmission ont été modifiées de façon significative. La réforme s’articule autour de cinq axes principaux :
>allégement de l’ISF avec un seuil de taxation porté à 1,3 million € et une révision du barème d’imposition;
> suppression du bouclier fiscal ;
> alourdissement des droits de mutation à titre gratuit ;
> rapport fiscal des donations porté de 6 ans à 10 ans ;
> pour les capitaux importants, accroissement du taux de prélèvement sur les contrats d’assurance-vie.

Dans ce contexte, les dirigeants ont tout intérêt à procéder à un audit de leur patrimoine, afin d’optimiser leur stratégie patrimoniale au regard des nouvelles dispositions instaurées par cette réforme.

Pour en savoir plus, télécharger Lettre Info’Experts 

La Rentrée des Experts Comptables, le 4 octobre 2011

Vous inscrire

Expert Comptable et banquier, les 2 poumons de l’entreprise