Commission de financement de l’Economie du 26 janvier 2012

La Banque de France indique que ses observations font état d’une évolution positive quoique mesurée. Elle invite les banques à plus de dynamisme pour analyser les demandes de crédit. La BCE donne de la liquidité et cela doit les inciter à donner plus de faciliter à l’accès au crédit. Le principe selon lequel les banquiers dissuadent les entreprises de présenter une demande est en cours de diminution.
Le Medef sollicite une concertation plus importante entre les acteurs et avec les experts comptables pour déterminer les besoins de communication d’informations. Le climat médiatique perturbe la confiance et il faut délivrer des messages positifs qui correspondent à la réalité. Globalement tout le monde constate un redressement qui reste impacté par un climat morose.
L’Ordre des Experts Comptables indique une nette amélioration des perpectives et des relations avec les banquiers. Nous soulignons toutefois les difficultés remontées par les confrères sur l’accès au crédit.
La DGI précise que les chiffres d’affaires déclarés sont en hausse de même que l’investissement. Les dossiers immobiliers sont plutôt toniques en nombre. Globalement pas d’inflexion constatée.
Le représentant des banques indique que l’activité est calme et que les tensions de trésorerie sont plus axées sur les plus petites entreprises. Il souligne que les entreprises doivent solliciter les banques le plus tôt possible et sur la base d’éléments tangibles et vérifiés. Les banques ont globalement prêté plus en 2011 (+6%). Il précise que les dossiers difficiles peuvent faire l’objet d’un réexamen à la demande de l’Ordre des Experts Comptables.
35 millions ont été investis en 2011 par le Fsi sur les investissements régionaux par la caisse des dépôts. Le Fsi s’ouvre au financement des petites entreprises pour la création ou le développement. Oseo a développé de manière sensible ses financements de 20 à 50 % selon les secteurs en 2011. Bonne année 2011 jusqu’en novembre et un ralentissement depuis sur l’activité transports avec un constat au rallongement des délais de paiements en contradiction avec les textes applicables. 
Il est donc constaté globalement les signes d’une amélioration de l’activité économique dans notre région.

Publicités

Financement des PME : convention CDC entreprises, FSI et CSOEC

Agnès Bricard, Présidente du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables (CSOEC), Philippe Braidy, Président de CDC Entreprises, Directeur général délégué du FSI en charge des PME et de l’action régionale (Groupe Caisse des Dépôts), et Jean Yves Gilet, Directeur général du FSI (Groupe Caisse des Dépôts) signent une convention exceptionnelle visant à stimuler la croissance des PME.  

Les Experts Comptables et CDC Entreprises avec le Fonds stratégique d’investissement (FSI) ont signé hier une convention pour faciliter l’accès des PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire) au financement en fonds propres et ainsi stimuler leur croissance.
Ce nouveau partenariat souligne la volonté des experts-comptables de faire du financement des entreprises une de leurs priorités.
« Le financement est le principal levier de croissance des entreprises », a rappelé Agnès Bricard, présidente du Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables (CSOEC), en insistant sur le rôle grandissant de l’expert-comptable comme « facilitateur » à l’occasion de la signature de la convention.
La coopération avec le CSOEC permettra à la Caisse des Dépôts de mieux faire connaître ses différentes structures de gestion de fonds d’investissement pour les PME/ETI. « Nous ne sommes pas assez connus, surtout en province », a constaté Philippe Braidy, président de CDC Entreprises et directeur général délégué du FSI.
CDC Entreprises, contrôlée à 100% par la Caisse des Dépôts, gère ou finance actuellement 213 fonds d’investissement, dont 77 régionaux. Le FSI, détenu à 51% par la CDC et 49% par l’Etat, a été lancé en 2009 pour soutenir les PME porteuses de croissance et de compétitivité.
Grâce au réseau des experts-comptables avec ses 22 conseils régionaux, « nous devrions plus attendre que les dossiers viennent vers nous », a souligné M. Braidy, qui regrette que « les dossier de financement arrivent souvent trop tard pour les entreprises en difficulté ».
Dans un premier temps, la convention concerne tout particulièrement deux fonds représentant quelque 360 millions d’euros, directement gérés par CDC Entreprises.
Déjà fin juin, le CSOEC avait signé avec les Banques Populaires (groupe BPCE) un partenariat similaire pour un accès plus facile et rapide au crédit bancaire des très petites entreprises (TPE) de moins de 20 salariés.