V.I.E : trois lettres pour doper sa stratégie à l’export

 

 

 

Pour développer un marché à l’export, de manière réactive, et sans grever la trésorerie de son entreprise, le volontariat international en entreprise (V.I.E) séduit de plus en plus de PME. Géré par UBIFRANCE. Mis en oeuvre par le réseau des CCI, le dispositif a été créé il y a tout juste 10 ans.

Confier à un jeune de 18 à 28 ans, une mission à l’étranger de six mois à deux ans, afin de développer son entreprise à l’export : c’est ce qui permet, en substance, le Volontariat International en Entreprise (V.I.E). Un mode de recrutement alternatif, flexible, peu onéreux (coût fixé selon le pays d’affectation, environ 2 000 euros mensuels, exonérés de charges patronales), et qui fait partie de l’arsenal mis à la disposition des entreprises primo-exportatrices comme des plus confirmées depuis mars 2000, et ce, quels que soient leur taille et leur secteur d’activité.
La procédure reste simple : une fois le profil type du V.I.E établi et le candidat potentiel identifié, six à huit semaines suffisent pour qu’il soit opérationnel. L’étape de définition des besoins, cruciale, doit être le plus en adéquation possible avec la stratégie à l’export de l’entreprise. Une mission de conseil qui incombe au réseau des CCI en liaison avec UBIFRANCE.

Loiret Eco n° 31 – Mai 2010
Rédactrice en chef : Gaëlle Lepetit

UBIFRANCE en région Centre

UBIFRANCE, l’Agence française pour le développement international des entreprises est désormais dotée de son propre réseau en France et dans le monde. Six directions interrégionales UBIFRANCE, implantées en France, partenaires localement des Chambres de Commerce et d’Industrie (cf. en région Centre : CCI Centre International & Centrexport) contribuent à mobiliser les entreprises à potentiel export et 64 Missions Economiques Ubifrance, fortes de collaborateurs multiculturels dans 44 pays, sont dédiés à l’accompagnement des PME à l’export.

UBIFRANCE s’est également réorganisé sectoriellement pour offrir des services plus simples (grâce à une large palette d’outils et de services renouvelée), plus complets et plus compétitifs Ubifrance est au coeur de l’équipe de France de l’export avec les CCI, et notamment la COFACE, OSEO et les Conseillers du Commerce Extérieur.

Plus d’informations : www.ubifrance.fr – Délégué Régional = johann.remaud@ubifrance.fr

L’Expert Comptable : ensemblier des aides à l’exportation

La contraction du commerce international provoquée par la crise a conduit les pouvoirs publics français à ajuster le dispositif d’appui financier. Les entrepreneurs n’ont jamais disposé d’autant d’aides ou de procédures pour encourager les exportations. La difficulté réside dans l’assemblage de ces divers dispositifs pour obtenir le meilleur l’effet de levier. Les Experts Comptables ont un rôle de conseil important à jouer en matière d’ingénierie financière à l’international pour guider les responsables d’entreprises dans le dédale des financements, qui comprend :

– des exemptions fiscales (crédit d’impôt pour dépenses de prospection commerciale ; exonération d’impôt sur le revenu à partir de 120 jours à l’étranger),

– des subventions (Sidex ; VIE ; opérations labellisées ; aides régionales et européennes),

– des avances remboursables (Fasep),

– des assurances (assurance Prospection Coface ; assurance crédit export ; assurance change),

– des garanties (garantie caution risque exportateur ; garantie préfinancement risque exportateur ; garantie des contrats commerciaux ; garantie de confirmation des crédits documentaires, CAP Export),

– des prêts (prêt pour l’export  et contrat de développement international d’Oséo).

En conséquence, les intervenants sont nombreux (Coface, Ubifrance, CRCI, Direction Régionale du Commerce Extérieur, Conseil Régional, OSEO). L’Expert Comptable pourrait, palier l’absence de « guichet unique » au service des entreprises.  

Vos contacts :

– pour la Coface : David_massenet@coface.com
et franck_corcos@coface.com

– pour la DRCE : Catherine.gardavaud@dgtpe.fr, Directrice régionale du commerce extérieur

– pour Ubifrance : Johann.remaud@ubifrance.fr