1er Salon du Social de l’Ordre des Experts Comptables : une très grande réussite

L’Ordre des Experts Comptables de la région d’Orléans en partenariat avec le Comité social a organisé son 1er salon du social, le 23 juin dernier, à Blois. Ce sont plus de 150 Experts Comptables et collaborateurs de cabinet, chefs d’entreprises, directeurs de ressources humaines et enseignants qui ont participé aux ateliers, aux animations flash de la journée et à la conférence de clôture.
Un atelier sur le thème « Adapter la durée du travail aux contraintes économiques : chômage partiel, baisse de la durée du travail, … » a présenté les différents moyens d’actions dont disposent les entreprises qui connaissent des difficultés économiques et ce afin d’éviter le licenciement. Les entreprises peuvent notamment agir sur la durée du travail : – en modifiant l’organisation de la durée du travail pour gagner en productivité (modulation, travail en équipes, etc.), – en proposant des diminutions de la durée du travail; celles-ci peuvent être individuelles (passage à temps partiel) ou collectives. Ce dernier cas vise notamment les entreprises qui n’étaient pas encore passées à 35 heures. Comment faire ? Quelles sont les conséquences sur le salaire et sur le contrat de travail ?, – ou en recourant au chômage partiel. Un deuxième atelier a porté sur « Le DIF et la formation continue, une alternative au sous emploi ». Les partenaires sociaux ont conclu un accord, début 2009, modifiant l’Accord National de 2003. Un projet de loi en cours d’examen au Parlement va compléter le dispositif de la formation professionnelle tout au long de la vie : périodes de professionnalisation, DIF, nouvelle typologie des actions de formation, etc… Cet atelier a été le moment de recenser les différentes règles d’utilisation de la formation en période de diminution de l’activité voire de suppression de l’emploi. Entre ces deux ateliers, des mini-conférences, animées par les partenaires de l’Ordre des Experts Comptables (Adecco Experts, AG2R La Mondiale, CIC Banque CIO-BRO, Crédit Agricole Centre Loire et Val de France, La France Assurances-Generali, Malakoff Médéric et Pro Actif RH) ont porté sur des thèmes comme « Le CESU pré-financé» ou « L’actualité sociale : impact sur les bulletins de paie ». La conférence de clôture, sous la présidence de Serge AUBAILLY, Président de l’Ordre des Experts Comptables, Olivier NIOCHE, Vice-Président, et animée par Christophe PRIEM et Carine LE FERRAND, Experts Comptables, a, quant à elle, abordé les différents dispositifs mis en place par le RSI Centre, l’URSSAF, l’AGEFOS PME CENTRE et la DDTEFP, pour venir en aide aux entreprises en difficulté. (Lire l’article ci-dessous)

Pourquoi et comment faire une augmentation de capital ?

Photo 101

Serge AUBAILLY, Président de l’Ordre des Experts Comptables de la région,  a participé, ce matin, dans le cadre du Forum Appui Pme Centre, à une table ronde sur "Pourquoi et comment faire une augmentation de capital ?"
Ouvrir son capital à des investisseurs, une décision impactante que beaucoup de chefs d’entreprises hésitent à prendre, et pourtant …Les capacités à se développer, croître rapidement, innover, gagner en performance peuvent être démultipliées grâce à une augmentation de capital.

Ont également participé à cette table ronde :

Lucie Brasseur, fondatrice de Twideco TV.
Yves Broussoux, Président, CCI Loiret
Catherine Kraft le Marec, Présidente du Directoire, Centre Capital Développement

150 personnes ont assisté au forum.
L’Ordre a également animé, pendant cette journée, un stand à destination des décideurs présents.

Les Experts Comptables et les mesures sociales face à la crise

Au niveau social, des solutions existent pour aider les entreprises à traverser une période difficile. Les Experts Comptables sont mobilisés pour accompagner leurs clients.
C’est plus de 150 participants qui, à l’invitation de l’Ordre régional des Experts Comptables, sont venus échanger sur ces opportunités en présence de tous les acteurs concernés à Blois, le 23 juin :
– L’URSSAF qui accorde des délais de paiement dans des conditions permettant à l’entreprise de rebondir dans des conditions aménagés.
– Le RSI (Régime Social des Indépendants) qui propose des adaptations des modalités de paiement des cotisations, une communication privilégiée avec les Experts Comptables et un ajustement anticipé des cotisations au plus juste. Le RSI peut aussi sur dossier attribuer des aides financières exceptionnelles.
– Les organismes collecteurs de la formation qui offrent des opportunités de former plutôt que de licencier avec des financements originaux permettant d’alléger les coûts salariaux pendant cette période et de proposer un diagnostic des besoins pour monter des projets spécifiques adaptés à la taille et à l’activité des entreprises.
– La direction départementale du travail qui régule le dispositif de chômage partiel qui permet de maintenir l’emploi soit par arrêt temporaire ou par aménagement  du temps de travail.
L’adaptation des effectifs peut aussi s’appuyer sur le prêt de main-d’œuvre à une entreprise ou sur les aides ou exonérations permettant de renforcer les effectifs à des coûts réduits ou encore sur la sous-traitance de travaux.

En résumé
Les Experts Comptables peuvent aider à trouver les solutions dont l’entreprise a besoin pour anticiper :
–          des échéances à payer nécessitant un aménagement
–          des aides accessibles en préparant un dossier
–          des moyens de former plutôt que de licencier
–          une adaptation des effectifs ou de la charge salariale

Photo 016

Les Experts Comptables organisent leur 1er salon du social

NR

 

 

 

 

 

 

 

 
Article paru dans La Nouvelle République du 20 juin 2009

Commission financement de l’économie

La remise en cause du concours de l’assureur crédit devra désormais faire l’objet d’un préavis d’un mois.
La décroissance se stabilise selon les données régionales et enregistre une prévision légèrement positive.
Les effets secondaires notamment sur l’emploi continuent à dégrader l’économie.
La commission des chefs des services financiers est sollicitée fréquemment (durée moyenne des plans de 17 mois).
Les recettes fiscales de TVA sont en progression sur avril 2009. L’activité immobilière reste très basse sans prévision de redressement à court terme.
Les relations avec les banquiers doivent gagner en régularité et le tableau de bord est aujourd’hui un outil indispensable.

prefecture loiret

L’Expert Comptable, le partenaire stratégique des TPE/PME pour affronter les difficultés et rendre possible l’avenir

Page de garde plaquettePremier partenaire-conseil des entreprises, l’Expert Comptable accompagne plus de la moitié des PME/TPE  dans tous les secteurs d’activités. Présents dans 60 000 entreprises de la région, les 346 Experts Comptables que compte la région ordinale (Cher, Eure et Loir, Loir et Cher, Loiret) avec leurs 2300 collaborateurs assurent un rôle de soutien auprès des chefs d’entreprises.

Le chef d’entreprise est seul face aux difficultés, la collaboration de son expert comptable est précieuse.  Son Expert comptable lui propose des solutions et l’accompagne dans leur mise en œuvre.

En cette période de crise et pour aider les entreprises, l’Ordre des Experts Comptables de la région a publié une plaquette à destination des TPE/PME, en reprenant les différentes missions de l’Expert Comptable.

Consulter et télécharger la plaquette

Les Experts Comptables expriment leur ressenti sur la crise

Ordre des Experts Comptables de la région d’Orléans

Sondage « Situation économique : accès au crédit pour les entreprises sur les 30 derniers jours »

53 personnes sondées, soit près de 18% des Experts Comptables de la Région et 5 300 TPE/PME au 17 juin 2009 

 

Au 17 juin 2009

Au 15 mai 2009

 

Stable

Dégradé

Stable

Dégradé

Evolution des résultats des entreprises

50 %

50 %

39 %

61%

Difficultés de trésorerie rencontrées par les entreprises à court terme

41 %

58 %

29 %

71 %

Efficacité des mesures de remboursement rapide des créances fiscales

91 %

9 %

97 %

3 %

Remarques : on peut noter une amélioration de la situation des entreprises tant sur le plan de leur résultat que de leur trésorerie à court terme.
Quant aux mesures de remboursement des créances fiscales, elles restent tout aussi efficaces.

logo_ministere

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 411 autres abonnés